Année 2012 : Des crises du passé aux cerises de la liberté

L’An 2011 aura été marqué d’une cause unanime : une quête constante de la liberté. Aucun doute ne plane. Mais alors à quel prix ? De la Tunisie à la Libye, en passant par l’Algérie, l’Egypte, la Syrie, etc., la violence n’a pas manqué au rendez-vous de cette quête de la liberté. Mais à quel prix dois-je réclamer ma liberté ?

Par ailleurs, si des litiges électoraux ont pollué le monde, l’Afrique notamment en ces dernières décennies, 2011 n’y aura pas échappé. De la Côte d’Ivoire à la République Démocratique du Congo, où veut-on en venir, qu’allons-nous devenir ? Marcher sur les corps des populations, vivants ou morts ?

De quoi parlais-je ? D’élections. Eh, dans mon pays et ailleurs, des élections sont attendues pour 2012. Dois-je avoir déjà la trouille ? Ah, pas tant que ça. Ce n’est pas encore la présidentielle, chez moi en tout cas. Ces sont des élections locales et communales. Qu’en sera-t-il ?

Pourquoi vouloir être président de la République ou Autorité, indéfiniment ? Et pourquoi vouloir l’être à tout prix ? Les candidats ne sont que trop nombreux. Ce qui n’est pas un péché, mais une ambition comme tout autre. Mais alors, devrions-nous écraser les autres pour conquérir le fauteuil « autoritaire », présidentiel ou professionnel ? L’autre a pourtant, comme soi, droit de cité.

Très souvent, Pouvoir rime drôlement bien avec Argent. Chaque année, on crie au pillage de haut niveau ! Et pourtant les accusés, qui parfois ne peuvent récuser de telles accusations, ne sont guère ni près ni prêt à d’abandonner leurs forfaits, pire il ne rêve guère de quitter le pouvoir. Même quand tout y invite ! Ne serait-ce que sous le poids des menaces mortelles de l’adversaire. Et parfois, bien que témoins du péril de leurs pairs. Comment donc guérir de la maladie du pouvoir ? Un champ à explorer par les scientifiques de tout bord !

Des crises financières en Europe. Des crises alimentaires en Afrique. Des crises Libertaires ailleurs !

Tellement de crises, que nous ne voyons plus les avancées, les réformes, les succès de l’humanité, les cerise de la nature.

 

Pour Deux Mil Douze (2012), voici quelques rêves en vers de verre pour que des crises du passé nous passions aux cerises de la liberté.

 

Crises et Cerises

 

La Liberté. Oui, mais dans la Responsabilité !

La Richesse. Oui, mais dans l’absolue Loyauté !

L’Ambition. Oui, mais dans l’Abnégation !

Le Succès. Oui, mais dans la Bénédiction !

 

Des crises du passé aux cerises de la liberté

Du pur rêve, me criera-t-on sans ambigüité

Et si nous nous amusions un peu à sérier

Les événements de 2012 sans délirer

 

Ne verrons-nous pas balancer  les plateaux

De la mesure. Alors, depuis les beaux plateaux

Des télévisions, nous servira-t-on des nouvelles

 

Oui. Aussi, des nouvelles bonnes, des passerelles

Entre les humains et entre les couches sociales

Hé, de grâce cette année, des Elections impartiales !

 

Charles Ayetan, vers Deux Mil Douze 

4 réflexions sur “Année 2012 : Des crises du passé aux cerises de la liberté

  1. Et ben dis donc!
    j’aime bien ton poème.
    Il est court, original. juste ce qu’il faut quoi.
    ça résume tout.

    Par contre, le 1er vers je n’ai pas compris:
    pourquoi la liberté dans la responsabilité?
    Je pense que l’un n’implique pas l’autre ou plutôt
    l’un n’empêche pas l’autre d’exister…enfin bref!
    les 3 autres vers par contre sont mwahhh!!

    J’aime ton blog. T’as des talents cachés!! hein!
    cachotier!

  2. Merci Sitou pour ton commentaire.
    Au sujet du vers « La Liberté, oui. Mais dans la Responsabilité », (extrait de mon poème sur la carte de voeux qui illustre l’article ci-dessous, poème à lire ci-dessous Ci-dessous), c’est juste pour dire que c’est légitime de réclamer sa liberté, mais il faut le faire avec ou dans la responsabilité », je pense aux exactions et crimes qui souvent sont commises ça et là, et parfois avec une grande cruauté quand on tient enfin sa proie… Kadhaffi récemment, et tant d’autres, et vant les boureaux leur proches que l’on massacre et les innconcents à qui l’on fait subir parfois à tort, les sorts qui ne sont pas les leurs, voilà quoi!
    Merci pour ta remarque, mais jusqu’alors je n’ai pas encore trouvé meilleur mot pour contrebalancer la légitime liberté ! Mais, c’est comme ça, c’est l’inspiration!

    Voici le poème :
    La Liberté. Oui, mais dans la Responsabilité !
    La Richesse. Oui, mais dans l’absolue Loyauté !
    L’Ambition. Oui, mais dans l’Abnégation !
    Le Succès. Oui, mais dans la Bénédiction !
    Charles Ayetan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s