Togo : Le Synjit d’un appel à assistance au projet de création d’une mutuelle de la presse

Le Synidcat National des Journalistes Indépendants du Togo (Synjit) a tenu une conférence de presse, le 12 décembre dernier à la Maison de la presse, à Lomé. Le but de cette conférence de presse était de faire le point de l’appel à fonds lancé par le Synjit il y a quelques mois au profit du journaliste Samuel Assanh, alias Sam, victime d’un grave accident de la circulation et qui attendait une opération chirurgicale depuis plusieurs semaines. Dans sa déclaration au cours de cette conférence, le Synjit se réjouit de la grande mobilisation des confrères journalistes, des personnes de bonne volonté et des institutions qui ont apporté leur contribution estimé à près d’un million de francs CFA remis au confrère et qui a servi a sa prise en charge médicale.

A cette occasion le Synjit a lancé l’idée de la création d’une mutuelle de la presse togolaise dans sa politique d’amélioration des conditions de travail et de vie des professionnels des médias au Togo. Voici l’intégralité de ladite Déclaration.

DECLARATION

 (Conférence de presse relative à la mobilisation de fonds au profit de Sam Assanh)

 

Chers Confrères chères consœurs,

Il y a quelques mois, le Synjit lançait un appel de fonds au profit de notre confrère Samuel Assanh, alias Sam, victime d’un grave accident de la circulation, alors qu’il se rendait au petit matin du jeudi 06 septembre 2012 à Agoè. Cet appel intervenait plusieurs semaines après l’hospitalisation de notre confrère au Chu-Tokoin, au service Traumatologie et suite à des informations en possession du Bureau National Exécutif du Synjit qui faisait état des difficultés financières auxquelles ledit confrère faisait face.

En lançant son appel, le Synjit s’était fixé comme objectif de mobiliser le demi-million pour venir en aide au confrère. Aujourd’hui, c’est pour nous une grande joie de vous annoncer que, grâce à Dieu, nous avons pu mobiliser ce montant. Le Synjit a fait mieux en mobilisant à ce jour un montant total de 987.450 francs CFA, dont une contribution de SOS journaliste en Danger.  Ce montant a transité directement par le SYNJIT. Nous sommes aussi fiers de vous apprendre qu’à la suite de notre appel, les autres organisations de presse (UJIT, CONAPP, OTM notamment) ont  aussi apporté leur contribution directement à Sam.

Aujourd’hui, notre plus grande satisfaction, ce n’est pas tant le montant mobilisé, mais c’est surtout le fait que notre confrère ait pu regagner son domicile le mardi le mardi 27 novembre dernier, après avoir été opéré à la cuisse gauche pour une fracture. Hier, une délégation du Bureau Exécutif National a pu lui rendre visite et a constaté que notre confrère se porte plus ou moins bien, en dehors des douleurs presque inévitables liées à sa situation de convalescence.

C’est pour nous l’occasion de remercier toutes les personnes physiques comme morales qui se sont senties concernées par notre appel. Beaucoup de personnes ont tenu à garder leur geste dans l’anonymat. Nous pouvons néanmoins vous indiquer que des confrères de Lomé, de l’intérieur et de l’extérieur ont contribué au geste confraternel de soutien précité.

Nous voulons ici remercier la FIJ (Fédération Internationale des Journalistes) qui, suite au plaidoyer du SYNJIT, a bien voulu mettre un montant de mille euros à la disposition de notre confrère pour ses soins. L’entreprise CECO BTP a aussi apporté une aide de 50.000 francs à notre confrère.

Malheureusement, même si le confrère a les noms de presque tous les donateurs et une liste lui sera communiquée à cet effet, nous ne pouvons pas rentrer dans les détails, pour respecter le souhait de certains généreux donateurs.

Nous tenons par ailleurs à remercier le SYNPHOT qui est un syndicat ami dont les responsables ont suivi de très près notre confrère sur son lit de malade.

Cher(e)s confrères et consœurs, la situation que notre confrère a vécue est plein d’enseignements pour nous. Elle nous a poussés au SYNJIT à redynamiser une idée de mise en place d’un mécanisme qui pourra se déclencher automatiquement en pareille situation, même si notre prière est que le ciel nous épargne souvent ces dures épreuves.

Le SYNJIT, par cette occasion, lance son idée de projet de création d’une Mutuelle qui nous semble être un mécanisme socio-économique dont la presse privée togolaise a urgemment besoin. Nous nous y attèlerons pour que, d’ici quelques mois, les journalistes de la presse privée togolaise puissent disposer de leur mutuelle à eux aussi. Nous lançons sur le sujet un appel à toute bonne volonté qui voudra bien nous appuyer dans ce sens.

Chers confrères et consœurs, nous ne pouvons terminer notre intervention sans remercier très vivement tous les organes qui accompagnent le SYNJIT et aussi les journalistes employés qui n’ont de cesse de nous témoigner leur confraternité et leur solidarité.

Je vous remercie.

Pour le Bureau National du SYNJIT

Le Secrétaire Général

Maxime Domegni

Une réflexion sur “Togo : Le Synjit d’un appel à assistance au projet de création d’une mutuelle de la presse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s