Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi (SCAPE) au Togo : 45 journalistes et communicateurs formés

Du 26 au 28 novembre dernier s’est tenu à Kpalimé, à l’Hôtel La Détente, un atelier de formation des journalistes et professionnels de la communication sur la Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi (SCAPE) qui constitue le deuxième Document de stratégie de réduction de la pauvreté (DSRP II). Organisé par le Secrétariat technique du DSRP (ST-DSRP) sous la tutelle du Ministère auprès du Président de la République, chargé de la Planification, du Développement et de l’Aménagement du Territoire, avec l’appui de la Banque Africaine de Développement (BAD) et de l’Union Européenne, cet atelier a connu la participation d’une cinquantaine de personnes, parmi lesquelles 45 journalistes et communicateurs.

L'ouverture de l'atelier

L’ouverture de l’atelier

Au cours de ce atelier, M. Etsri Homevor, secrétaire technique adjoint du DSRP, a présenté les trois première communications qui ont permis aux participants de comprendre la SCAPE, à savoir :  » Le Document de stratégie de réduction de la pauvreté : Fondements et enjeux « ,  » Le processus d’élaboration de la Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi (SCAPE) « ,  » Présentation de la SCAPE et outils de sa mise en œuvre et suivi/évaluation « . Selon ce dernier, la SCAPE est  » un cadre de développement à moyen terme articulant les enjeux nationaux et les ambitions du Togo  » pour la période 2013-2017 dans lequel sont articulées les politiques sectorielles, économiques et sociales. L’objectif de ce programme est  » d’accélérer la croissance, renforcer son caractère inclusif et générer des emplois afin de réduire la pauvreté « .

Plan de communication de la SCAPE

La réalisation des ambitions du gouvernement contenues dans la SCAPE passe nécessairement par une bonne communication, ce qui justifie le plan de communication présenté aux participants de cet atelier. Dénommé  » Stratégie et plan de communication « , ce plan de communication a été élaboré par une équipe composé de M. Antoine Labey, Consultant international en communication, et Mme Sylvie Benissan-Mesan, consultante nationale en communication et Amen Amouzou, consultant national en Information et Technologie (IT).

Les diverses présentations faites par les auteurs de ce plan de communication ont permis aux participants de posséder les  » outils de communication et de vulgarisation de la SCAPE  » et de comprendre le rôle des médias dans ce processus de développement.

Il faut noter que la cérémonie d’ouverture a été présidée par M. Essohanam Edjéou, Directeur de cabinet du Ministère auprès du Président de la République, chargé de la Planification, du Développement et de l’Aménagement du Territoire. Dans son allocution d’ouverture, M. Edéjou a déclaré que le ministère souhaite  » une collaboration gagnante et fructueuse avec les médias  » en vue d’assurer la visibilité des activités de développement et de permettre l’implication des populations dans les différents programmes en vue d’atteindre les objectifs fixés par la SCAPE. Quant au Secrétaire technique du DSRP, M. Paul Kamaga, il a brièvement présenté la SCAPE et souligné l’importance de cet atelier à l’attention des journalistes, sans oublier  de préciser que ce vaste programme vise  » l’amélioration du bien-être de nos populations  » et nécessite l’implication de tous.

Les grands axes de SCAPE (2013-2017)

La Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi (SCAPE) au Togo pour la période 2013-2017 a été validée le 19 septembre 2012 au cours d’un atelier national qui s’est tenu à Lomé du 18 au 19 septembre.

Fruit d’un processus participatif et consultatif au plan national mené par le gouvernement togolais, la SCAPE a associé à toutes les étapes et activités les acteurs de l’administration publique et les institutions de la République togolaise, de même que les acteurs du secteur privé, de la société civiles, les collectivités locales et les partenaires techniques et financiers. Ce document fondamental de stratégie et de planification du développement de notre pays comporte cinq (5) axes principaux :

1. Développement des secteurs à fort potentiel de croissance ;

2. Renforcement des infrastructures économiques ;

3. Développement du capital humain, de la protection sociale et de l’emploi

4. Renforcement de la gouvernance;

5. Promotion d’un développement participatif, équilibré et durable.

A travers les orientations stratégiques contenues dans ces axes principaux, le gouvernement vise à accélérer le rythme de croissance du PIB réel en passant de la moyenne de 4,1% en 2009-2011 à 7,1% pour la période 2013-2017. D’autre part, il entend réduire le taux de sous-emploi de 29,1% en 2011 à 23,4% en 2017, pendant que l’incidence de la pauvreté sera réduite de 58,7% en 2011 à 43,7% en 2017.

Il faut noter que les populations doivent jouer un rôle de veille à travers le contrôle citoyen qui est très important dans l’évaluation de la mise en œuvre de la SCAPE par le gouvernement.

                                                     Charles Ayetan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s