Légitimation des unions homosexuelles en occident : promotion des droits de l’homme ou déclin d’une brillante civilisation ?

L’actualité internationale reste marquée par le débat autour de la légitimation du « mariage pour tous » ou des unions homosexuelles en occident. Ce débat soulève beaucoup d’interrogations et de divergences d’opinions  basées sur les droits de l’homme, la dignité humaine, l’éthique, les cultures, etc.Dans cet contexte, je vous propose l’article ci-après est écrit par Me  Kodjo Kotcholé Joseph Donu, Magistrat à la Chambre judiciaire de la Cour Suprême du Togo à la retraite, membre de la Communauté chrétienne catholique Corpus Christi de Cacavelli, relevant de la paroisse Notre Dame Sous la Croix d’Agbalépédogan (SVD), Lomé. Publié dans les colonnes du journal Présence Chrétienne (mensuel catholique d’information du Togo), dans les numéros 225, 226, 227 et 228 (respectivement des mois de février, mars, avril et mai 2015), cet article qui est publié comme un « libre opinion » traite dudit sujet sur les plans humains, religieux et juridiques entre autres.

En voici l’intégralité.

Loi française N°2013-404 du 17 mai 2013 ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe

LA LÉGITIMATION DES UNIONS HOMOSEXUELLES EN OCCIDENT TRADUIT-ELLE LA PROMOTION DES DROITS DE L’HOMME OU PLUTÔT LE DÉCLIN D’UNE BRILLANTE CIVILISATION ?

Préambule

Le mariage dit des homosexuels fait couler beaucoup d’encre en ce moment. Mais, qu’est-ce que le mariage ? Le Code Civil français, bien que l’ayant organisé, ne définit pas le mariage. Au sens de l’article 144 de ce code, « L’homme et la femme ne peuvent contracter le mariage avant dix-huit ans révolus ». Il ressort de cette disposition que le mariage suppose absolument l’union de deux personnes de sexe différent. Selon le lexique des termes juridiques, « le mariage est l’union légitime de l’homme et de la femme résultant d’une déclaration reçue en forme solennelle par l’officier d’état civil, lequel a reçu auparavant le consentement des futurs époux, en vue de la création d’une famille et d’une aide mutuelle dans la traversée de l’existence ». Lire la suite

Publicités

Lomé/Togo : Appel à candidature pour une formation en critique cinématographique

APPEL A CANDIDATURE POUR UNE FORMATION EN CRITIQUE CINÉMATOGRAPHIQUE
 
Le Comité d’Organisation du Festival international très court/Lomé lance un appel à candidature à l’attention des journalistes (radio, tv, presse écrite, web) pour la participation à l’atelier de formation en critique cinématographique qu’elle organise du 06 au 08 juin 2015.BanniereFB_TresCOURT
Cet atelier de formation est ouvert aux journalistes désireux d’acquérir des connaissances pratiques en techniques de lecture de l’image et du son en vue de pratiquer la critique de film.
Les candidatures sont ouvertes du 15 au 31 mai 2015.
Les personnes intéressées sont priées de télécharger ici la fiche d’inscription de l’atelier, de la remplir et de l’envoyer par courriel (mail) à : lome@trescourt.com.

Lire la suite

Cannes 2015 : Le Jury œcuménique prime le film « Mia Madre » de Nanni Moretti

Film Mia Madre, de Nanni Moretti

Film Mia Madre, de Nanni Moretti

Le Jury œcuménique au Festival de Cannes 2015 a attribué ce 23 mai son Prix au film « Mia Madre » de Nanni Moretti (Italie) en compétition officielle. Selon ledit jury, ce prix est attribué au réalisateur italien « pour sa maitrise et son exploration fine et élégante, imprégnée d’humour, de thèmes essentiels dont les différents deuils auxquels la vie nous confronte ».

Deux mentions spéciales ont également été décernées aux films : « La Loi du marché » de Stéphane Brizé (France) également en compétition officielle « pour sa critique prophétique du monde du travail et sa réflexion incisive sur notre complicité implicite à des logiques marchandes inhumaines » et « Taklub » de Brillante Mendoza (France) de la catégorie Un Certain Regard pour « pour son portrait sensible d’individus et de communautés aux Philippines luttant pour continuer à vivre malgré les catastrophes naturelles les exposant à la souffrance et à la mort ». Lire la suite

Cinéma : Lomé accueille le Festival international très court

FESTIVAL INTERNATIONAL TRÈS COURT/LOMÉ

Communiqué de presse

BanniereFB_TresCOURTL’Association pour la Promotion de la Culture au Cinéma en Afrique (APCC.54) accueille pour la première fois au Togo le Festival international très court qui se tiendra du 06 au 08 juin 2015 à Lomé. Au plan mondial, le Festival international très court qui est à sa 17ème édition se tiendra du 5 au 14 juin prochain dans plus de 100 villes des cinq (05) continents.

Au Togo, les projections de films et les ateliers du festival auront lieu au Goethe Institut de Lomé.

Pourquoi le Très court à Lomé ?

Dans son souci majeur de donner un souffle nouveau au cinéma national, l’APCC.54 opte pour le format de film très court et souhaite le développer à une échelle nationale. Lire la suite