André Chauvin, un serviteur de l’Afrique

andre_chauvin_smsPrêtre missionnaire français, André Chauvin (1932-2017) a rendu de louables services au continent africain, notamment au Togo, au Bénin et en Centrafrique. Conseiller dimensionnel, il a passé sa vie à éduquer et former les jeunes, puis à les guider sur les plans humain, social et spirituel, à ressourcer les prêtres, les religieux, les religieuses. Décédé le 6 septembre 2017 à l’âge de 84 ans, Père André Chauvin est inhumé à Agodeke au Togo.

Membre de la Société des Missions Africaines (SMA), le Père André Chauvin a passé 50 années de mission dans plusieurs pays d’Afrique dont le Togo. Né le 18 octobre 1932 à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), diocèse de Rennes, André Chauvin fait ses études secondaires de 1942 à 1947 au collège de Saint-Malo où son papa, enseignait les mathématiques. A la fin de la troisième, sa santé l’oblige à interrompre ses études. Il fait alors du professionnel et obtient un CAP de menuiserie (1948-1949). Après cela, il rentre au petit séminaire de Chateaugiron en seconde où il a poursuivi ses études.

C’est par le Père Huet, au Dahomey, qu’il connaît les Missions Africaines. Il devient membre de la SMA le 25 juillet 1953 et sera ordonné prêtre le 18 octobre 1957 le jour même de ses 25 ans.

Il a été professeur à Chaponost (1958-1959), à Pont-Rousseau (1959-1961) et de nouveau à Chaponost de 1961 à 1965. De là, il part pour le Bénin où il a servi comme professeur au Petit séminaire de Parakou de 1965 à 1976. « J’ai commencé l’enseignement des mathématiques modernes en sixième, puisque c’est le programme officiel. Ce n’est pas des plus faciles pour des Africains qui savent si peu le français », témoignait-il en 1969. Il sera curé à la cathédrale de Parakou de 1977 à 1979 (et en même temps responsable diocésain des mass-médias), à Banikoara (Kandi) de 1979 à 1983 et à Bagou-Gogonou de 1983 à 1993. Cette année-là, il sera envoyé à Bangui en Centrafrique où il travaille comme Accompagnateur au Foyer SMA chargé d’un cours de spiritualité de 1993 à 2002.

En 2002, il est mis au service du District-en-formation Afrique) à Lomé au Togo. Il doit s’occuper principalement des archives (et du secrétariat). Il assurera cette fonction pendant trois années et en 2005 il est de retour au Bénin, à la maison régionale de Cotonou pour l’accueil et la comptabilité de la Région. En 2013-2014, il partagera son temps entre Cotonou et Lomé où il est demandé pour la direction spirituelle des séminaristes SMA. En 2014, il s’établit définitivement dans la capitale du Togo, à la maison de formation, où le Seigneur lui donne rendez-vous ce 6 septembre 2017. Son souhait de mourir en terre africaine est exaucé. Six jours avant son décès, le 31 août, André Chauvin est nommé Vicaire Episcopal de l’Archidiocèse de Lomé, par Mgr Denis Amuzu-Dzakpah. C’est avec ce nouveau titre qu’il est entré dans la Maison du Père.

Charles Ayetan

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s