0

Une Semaine de cinéma germano-togolais à Lomé

cine_Allemagne-TogoLomé (Togo) accueille depuis le 10 mars dernier la première édition de la Semaine de cinéma germano-togolais. Au total, 14 films allemands et togolais, longs et courts métrages, composent le menu de cette semaine de cinéma qui draine le public de Lomé et ses environs.

Les cinéphiles de Lomé ont matière à nourrir leur passion pour le septième art du 10 au 16 mars 2014. Cette aubaine leur est offerte à travers la Semaine de cinéma germano-togolais organisée par l’Ambassade d’Allemagne en collaboration avec l’école de cinéma ECRAN.

L’événement a été lancé le 10 mars par Mme Germaine Kouméalo Anaté, ministre de la communication, de la culture, des arts et de la formation civique, en présence de l’Ambassadeur d’Allemagne au Togo, M. Joseph Weiss, de Mme Christelle Aquereburu, directrice de l’école ECRAN, et du Pasteur Henry Sowu, directeur du Foyer des Marins qui abrite cet événement. Lire la suite

Publicités
0

Hommage au cinéaste français Alain Renais

Le cinéaste Alain Renais

Le cinéaste Alain Renais

Huit (08) fois nommé au César du meilleur réalisateur, Alain Resnais est un réalisateur, scénariste et monteur français né le 3 juin 1922 à Vannes (Morbihan) et mort le 1er mars 2014 à Paris dans sa 92e année. Un grand cinéaste français que j’ai vu au Festival de Cannes 2012 où il présentait son long métrage « Vous n’avez encore rien vu ».

« La recherche d’une passerelle entre le cinéma et le théâtre a été un défi de longue date pour Alain Resnais » (Charles Ayetan).

La cérémonie des obsèques d’Alain Resnais s’est déroulée à l’église Saint-Vincent de Paul à Paris, le 10 mars 2014.

Charles Ayetan

Les acteurs Pierre Arditi (à gauche) et André Dussollier (à droite) portent le cercueil du célèbre réalisateur français Alain Renais. (Capture d’écran, Photo Charles Platiau/Reuters)

Les acteurs Pierre Arditi (à gauche) et André Dussollier (à droite) portent le cercueil du célèbre réalisateur français Alain Renais. (Capture d’écran, Photo Charles Platiau/Reuters)

0

Le Festival de Cinéma de Lomé (Fescilom) déjà dans la cour des grands

Clermont-Ferrand (France) – Le Festival de Cinéma de Lomé (Fescilom) fait son entrée dans la cour des grands festivals du monde. C’est ce qu’il faut retenir de la cérémonie de lancement international qui a eu lieu dans l’après-midi du 06 février 2014 à Clermont-Ferrand.

Parrainé par le Festival du court métrage de Clermont-Ferrand dont la 36ème édition se poursuit  et par l’association « Sauve qui peut le court métrage », le Festival de Cinéma de Lomé (Fescilom) a procédé au lancement officiel international de sa première édition. La cérémonie de lancement s’est déroulée le jeudi 06 février 2014 à la salle de presse « Clermont communauté ». C’était en présence du délégué général du Fescilom, Joël Misseboukpo, de Jacques Curtil, membre du comité d’organisation du Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand, sous la coordination de l’attaché de presse du même festival, Jean Bernard Emery.

Au cours de cette rencontre, le délégué général Joël Misseboukpo a confirmé que la première édition du Fescilom aura bien lieu du 24 au 27 avril prochain dans la capitale togolaise où un grand nombre de festivaliers, partenaires, amateurs et professionnels du 7ème art seront accueillis par l’équipe du festival qui se prépare activement à Lomé.

Cette cérémonie de lancement a été une occasion d’échanges avec les journalistes, les réalisateurs, producteurs, acteurs de cinéma, représentants d’associations de promotion du cinéma et autres participants du 36ème Festival de Clermont-Ferrand.

A noter qu’au cours de la cérémonie, l’équipe togolaise qui a fait le déplacement de Clermont-Ferrand a présenté au public le festival qui est un projet de l’association de droit togolais « Lis pour Jeune » en partenariat avec, entre autres, le Festival de court-métrage de Clermont-Ferrand, l’association « Sauve qui peut le court-métrage », Clando Records (Allemagne), Nieba Club International (France), Gbadas Production (Togo), le ministère togolais de la communication, de la culture, des arts et de la formation civique.

Charles Ayetan

carlosaye(at)yahoo.fr

Pour toute info : info@fescilom.com

0

FESDOB 2013 : Le nigérien Sani Magori remporte le Prix de l’intégration sous régionale

M. Ali Damba (à gauche), directeur du CNCN, recevant le prix de l'intégration sous régionale des mains du préfet de Blitta, M. Batossa Boukari

M. Ali Damba (à gauche), directeur du CNCN, recevant le prix de l’intégration sous régionale des mains du préfet de Blitta, M. Batossa Boukari

Le réalisateur nigérien Sani Elhadj Magori du Niger a remporté le Prix de l’intégration sous régionale au 3ème Festival de Film Documentaire de Blitta (FESDOB), Togo, pour son long métrage Koukan Kourcia ou le Cri de la Tourterelle (62’). Ce prix est composé d’un trophée et d’un montant de 500 000 fcfa. Quatre autres films ont été primés par le jury international du FESDOB 2013 présidé par Mme Adjikè Sanni-Assouma du Togo qui a dévoilé le Palmarès au cours de la soirée de clôture le 21 décembre dernier.

Le Cri de la Tourterelle traite de la migration. Ce film est un hymne au retour d’exil d’une génération de nigériens partis en République de Côte d’Ivoire à partir des années 1970 encouragés les chants de la très populaire cantatrice Zabaya Hussey, la même qui aujourd’hui, grâce au réalisateur Magori, appelle ses compatriotes au retour au bercail. Lire la suite

0

Le 3ème Festival de Film Documentaire de Blitta annonce ses couleurs

La 3ème édition du Festival de Film Documentaire de Blitta (FESDOB) s’ouvre mardi à Blitta, une

L'affiche du FESDOB 2013

L’affiche du FESDOB 2013

ville située à 260 km environ de Lomé sur la route nationale N°1. Au total, 24 films sont en compétition et 20 films hors compétition, soit un total de 44 films auront lieu, d’une part en hommage à des réalisateurs togolais disparus, et d’autre part en séances spéciales.

La cérémonie de lancement du FESDOB 2013 a eu lieu le 10 décembre dernier à Blitta.  Cette cérémonie a été présidée par le représentant de Madame la Ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et de la Formation Civique, M. Dakevi Agbessi, directeur régional des arts et de la culture de la région centrale. Lire la suite

0

Cinéma : « Gris-Gris » remporte le Prix Signis à Besançon

Le réalisateur Mahamat-Saleh Haroun, sur le tournage de son filmGrigris © Pili Films, photo : Frank Verdier

Tournage du film Grigris © Pili Films (ph: F. Verdier)

Le réalisateur Tchadien Mahamat-Saleh Haroun remporte le Prix Signis 2013 au Festival Lumières d’Afrique à Besançon. Le jury Signis a décerné également deux mentions spéciales aux films « Sessi » d’Elvire Annick Adjamonsi (Bénin) et « Yema » de Djamila Sahraoui (Algérie). Le jury a dévoilé ce palmarès hier 16 novembre.  Lire la suite

0

Eau et assainissement en Afrique : vers le 3ème Forum de haut niveau d’Abidjan

M. Edoh Agbo, chargé de programme à l'EAA-Togo

M. Edoh Agbo, chargé de programme à l’EAA-Togo

Un Forum de haut niveau sur l’eau et l’assainissement se tiendra à Abidjan en Côte d’Ivoire du 21 au 23 novembre prochain. Cet événement coïncide avec le jubilé d’argent, 25 ans d’existence, de l’agence intergouvernementale panafricaine Eau et Assainissement pour l’Afrique (EAA). Ces événements ont été annoncés au cours d’une conférence de presse le 11 octobre dernier au siège de la section togolaise de cette agence à Lomé.

Troisième Forum de haut niveau (FHN) sur l’eau et l’assainissement en Afrique après Ouagadougou en 2011 et Dakar en 2012, la rencontre d’Abidjan va consister en des sessions plénières, des sessions parallèles, des panels, etc. « Promotion d’une coopération vivante et efficace entre les pays du Sud pour accélérer l’accès à l’hygiène, l’assainissement et l’eau pour tous en Afrique » est le thème du FHN 2013. Il s’agit d’un cadre d’échanges d’expériences pour le « renforcement des capacités institutionnelles » et le « développement des opportunités d’affaires ». Environ 1000 participants dont 300 investisseurs des pays émergents du Sud et d’éminentes personnalités et spécialistes des secteurs de l’eau et de l’assainissement en Afrique et dans le monde sont attendues à ce rendez-vous international du donner et du recevoir, ont indiqué les organisateurs. Lire la suite

0

Contes et Musique à la Martinique : Voyage dans le monde de l’imaginaire

L'affiche 2013 du Festival Contes et Musique dans la Cité

L’affiche 2013 du Festival Contes et Musique dans la Cité

Une dizaine de conteurs internationaux dont le Togolais Allassane Sidibé, alias Al Sydy, enchantent depuis mercredi le public martiniquais en contes et musique. C’est à l’occasion de la septième édition du Festival International « Contes et Musique dans la Cité » qui se poursuit à la Martinique jusqu’au 27 octobre prochain. Organisé par l’association « VIRGUL’ » créée en 1994, cet événement invite le public « à un voyage dans le monde de la parole et de l’imaginaire » et propose plus de 30 spectacles en 25 lieux différents.

Entre autres éléments du menu, une causerie-débat sur le thème « Le Conte, Pont entre les Cultures » sera diffusée sur la télé locale ZOUK TV. Une causerie-débat sur « Tradition et modernité, de l’utilité des contes en milieu scolaire et familial » sera animée par le Togolais Al Sydy, directeur de Gabité (La Maison de l’oralité). Lire la suite

0

Death of the Togolese filmmaker Blaise Kilizou Abalo

Filmaker Blaise Kilizou Abalo

Filmaker Blaise Kilizou Abalo

I get the information this morning (17 October 2013) by sms on my mobile phone via a fellow director of film: “Blaise Kilizou Abalo died last night. May his soul Rest in Peace. « (This new is confirmed by the family).

Blaise Kilizou Abalo is Togolese. He was born in 1947 in Kanianboua (Sotouboua-TOGO). Filmmaker, Abalo was also psychologist, teacher and director by training. In 1976, he wrote the screenplay of his first feature documentary « 10 ans de pouvoir du Président Eyadema » (10 years of Eyadema as President).

From 1978 to 1981, he worked at the University of Ouagadougou (Burkina Faso) and the African institute for film education (INAFEC). His film Kawilasi (1992) received in 1995, the Special Prize of « Sustainable Human Development » at FESPACO.

He was the director of many other films including his last feature film “Venu de France” (Back from France), 2009.

Charles Ayetan